Comme vivre avec des douleurs aux genoux

Selon le leader des monte-escaliers pour la maison, 80% des personnes de plus de 50 ans ont des problèmes de genoux. Et cinq sur dix souffrent de limitations dans leurs déplacements sans assistance. La douleur au genou est un symptôme qui a de nombreuses causes différentes. Parfois, elle se déclenche soudainement, lors d’un mouvement forcé ou pendant le sport ; parfois, elle se développe lentement ou survient de manière sporadique et s’atténue de manière saisonnière. Il peut ne se manifester que lors d’un geste spécifique, comme monter des escaliers, ou être une nuisance constante, qu’elle soit légère ou insupportable. Souvent, elle n’interfère que légèrement avec une activité, comme le vélo, alors que dans d’autres cas, elle est invalidante, par exemple si elle vous empêche de vous lever d’une chaise sans aide ou si elle vous fait mal après un seul pas.

L’articulation du genou est constituée d’os, de cartilage, de ligaments et de liquide, ainsi que de muscles et de tendons qui aident le genou à se déplacer dans son articulation. Chacune de ces structures est susceptible d’être endommagée et peut provoquer des douleurs ou une mobilité limitée.

Les principales causes de douleurs au genou sont généralement l’arthrite et l’arthrose, des troubles qui peuvent survenir aussi bien chez les hommes que chez les femmes, bien qu’après 55 ans, elles soient 1,5 fois plus fréquentes chez les femmes. En fait, on estime qu’une personne sur dix en Espagne souffrira d’arthrose du genou à un moment donné de sa vie. Mais elle peut aussi être due à des blessures ou à des maladies, parfois graves.

Pathologies dont on peut souffrir au niveau des genoux

Les principales pathologies dont on peut souffrir au niveau des genoux et leurs causes possibles :

1. l’arthrite, le premier coupable

L’arthrite est une maladie qui provoque une inflammation des articulations et peut toucher des personnes de tous âges. Elle englobe plus de 100 maladies rhumatismales, dont l’arthrose, la polyarthrite rhumatoïde et la fibromyalgie. Les causes sont très diverses et souvent inconnues. La plupart du temps, il n’y a pas de remède, mais il existe des traitements qui réduisent la douleur et améliorent la capacité à bouger.

Facteurs de risque :

  • Antécédents familiaux ; a tendance à courir dans les familles.
  • Surcharge pondérale ; les kilos en trop affectent les articulations de la hanche, du genou et de la cheville.
  • Désalignement des genoux.
  • Fractures et blessures des os et des ligaments.
  • Les emplois qui nécessitent de s’agenouiller, de s’accroupir, de soulever des poids, de monter des escaliers…
  • Pratique intense de sports à impact, comme le football ou le basket-ball.
  • Manque de force musculaire dans les quadriceps.
  • Le vieillissement.

2. Arthrose ou arthroses.

Il s’agit du type d’arthrite le plus courant. Lorsqu’elle survient dans le genou, elle entraîne une détérioration du cartilage, généralement due à l’usure et à l’âge.

Symptômes :

Douleur et raideur de l’articulation.

Traitement :

  • Contrôle du poids.
  • Exercices de renforcement et étirements.
  • Chaleur et froid.
  • Massage.
  • Médicaments : analgésiques oraux et topiques, anti-inflammatoires.
  • Injections : corticostéroïdes, acide hyaluronique, etc.
  • Supports, attelles ou appareils orthopédiques.

3. La polyarthrite rhumatoïde.

Il s’agit d’une forme d’arthrite moins courante, qui provoque une inflammation de la muqueuse des articulations. Son origine peut se trouver dans le système immunitaire.

Symptômes :

Gonflement, douleur, chaleur dans la zone, rougeur et limitation de l’amplitude des mouvements.

Traitement :

  • Physiothérapie.
  • Une médication strictement encadrée pour soulager les symptômes et minimiser les effets secondaires.
  • Exercice modéré et supervisé pour renforcer les muscles.
  • Chirurgie uniquement en cas de lésions articulaires graves.

4. Blessures

Les douleurs au genou sont souvent causées par des blessures dues à la pratique du sport, à des chutes, à des mouvements répétitifs, à l’usure… Ce sont les plus courantes.

Lésion du ligament croisé antérieur.

Quatre ligaments relient le tibia au fémur et la blessure la plus fréquente concerne le ligament croisé antérieur, qui peut se déchirer lors de la pratique de sports tels que le football ou le basket-ball ou à la suite d’un « mauvais pas » typique.

Symptômes :

Un bruit sec ou un craquement, une douleur intense, un gonflement soudain, une incapacité à bouger, la sensation que le genou va ou ne tient pas.

Traitement :
  • Reposez-vous.
  • La glace.
  • Élévation de la jambe.
  • Des bandages de compression.
  • Réhabilitation.
  • En cas de ligaments gravement endommagés, une intervention chirurgicale peut être nécessaire.

Les déchirures méniscales.

Il s’agit d’une blessure très courante. Chaque genou possède deux ménisques. Il s’agit de cartilages qui agissent comme des coussins entre le fémur et le tibia, et qui sont importants pour le maintien de la stabilité, la protection des structures, le support de la charge et l’absorption des chocs, ainsi que pour le bon fonctionnement de l’articulation.

Symptômes :

Gonflement, raideur, douleur lors de la rotation ou de la torsion du genou, difficulté à redresser complètement la jambe, sensation de relâchement ou de blocage.

Traitement :
  • Reposez-vous.
  • La glace.
  • Analgésiques.
  • Physiothérapie.
  • la réhabilitation
  • la chirurgie : il est parfois possible de réparer un ménisque déchiré ou de le rogner.

Tendinite rotulienne

Les tendons sont responsables de l’attachement des muscles aux os. Le tendon rotulien relie la rotule au tibia. Cette blessure se produit souvent chez les coureurs, les skieurs, les cyclistes et les personnes qui pratiquent des sports impliquant des sauts.

Symptômes :

Douleur sous la rotule, parfois même au toucher, notamment lors de la montée et de la descente des escaliers, de l’étirement et de la flexion du genou, de la course à pied ; un gonflement et une raideur sont également observés.

Traitement :
  • Reposez-vous.
  • La glace.
  • Des bandes ou des supports sous la rotule.
  • Anti-inflammatoires et antidouleurs.
  • le massage
  • renforcement des muscles
  • la chirurgie dans les cas extrêmes

Bursite.

Il s’agit d’une inflammation des bourses ou des sacs synoviaux, des poches de liquide qui amortissent les points de pression près du genou. Elle peut être due à une surcharge, à la pratique d’un sport, à des pressions répétitives, à un traumatisme…, mais aussi à des infections ou à des complications de l’arthrose.

Symptômes :

Douleur, chaleur, gonflement, rougeur.

Traitement :
  • Patience, ça a tendance à guérir avec le temps.
  • Médicament antalgique (ou antibiotique si c’est dû à une infection).
  • Physiothérapie.
  • Les aides orthopédiques, telles que les attelles de genou.
  • bandages de compression
  • Injections de corticostéroïdes.
  • aspiration du liquide dans les cas persistants
  • Chirurgie si la bursite est récurrente ou grave.

Fractures.

De chutes et de traumatismes. En outre, chez les personnes souffrant d’ostéoporose avancée, une rupture soudaine des os du genou peut se produire.

Symptômes :

Douleur aiguë et sévère, gonflement soudain, incapacité à marcher.

Traitement :
  • Immobilisation avec plâtre et rééducation ultérieure.
  • Selon la fracture, une intervention chirurgicale peut être nécessaire avant l’immobilisation.

Autres causes de douleurs au genou

Lorsqu’une douleur au genou survient, quel que soit l’âge, il faut toujours consulter un médecin, car des maladies graves peuvent en être à l’origine et doivent être détectées le plus rapidement possible. Il existe également des kystes et des infections causés par des bactéries, des champignons ou d’autres micro-organismes qui provoquent une grande gêne. Et il existe des problèmes qui ne sont pas nécessairement dus à des blessures ou à des maladies, comme la chondromalacie, une affection très courante.

Chondromalacie.

Se produit lorsque le cartilage se ramollit. Elle peut être causée par des problèmes d’alignement, un entraînement inadéquat, des coups ou une surutilisation. C’est très typique des skieurs, coureurs, cyclistes….

Symptômes :

Douleur en descendant ou en montant les escaliers ou en s’appuyant sur un seul genou.

Traitement :
  • Changez votre façon de faire de l’exercice.
  • Renforcement des muscles et étirements selon les prescriptions du kinésithérapeute.
  • Réhabilitation.

Dans tous les cas, le médecin procédera à un examen physique et aux tests de diagnostic jugés appropriés pour découvrir la cause, tels que radiographies, densitométrie, IRM, arthroscopies, biopsies, tomodensitométrie, etc. Selon le problème, l’intervention d’un physiothérapeute, d’un traumatologue, d’un médecin orthopédiste ou d’un rhumatologue peut être nécessaire.

S’adapter à la douleur du genou

Personne n’est à l’abri de souffrir de problèmes de genoux, quel que soit son âge, aujourd’hui ou à l’avenir, mais vous avez moins de chances d’en souffrir si vous suivez certains des conseils :

  • Maintenez une alimentation saine et équilibrée, évitez le surpoids et menez une vie active.
  • Échauffez-vous avant le sport et étirez-vous après l’exercice, en particulier les muscles de l’avant et de l’arrière de la cuisse.
  • Évitez les changements de rythme soudains dans le sport, en augmentant progressivement l’intensité et la durée des activités.
  • Renforcez vos jambes à tous les stades de la vie : marchez autant que possible, faites du vélo, etc.
  • Essayez de ne pas passer trop de temps assis. Si vous travaillez sur une chaise, utilisez une application ou une alarme pour vous rappeler de vous lever de temps en temps et de vous dégourdir les jambes.
  • Lorsque vous voyagez, évitez de parcourir de nombreux kilomètres en voiture sans vous arrêter pour marcher un moment ; lorsque vous voyagez en train ou en avion, levez-vous de votre siège plusieurs fois pendant le voyage et faites de courtes promenades.
  • En position assise, il est possible de faire un peu d’exercice : levez les jambes bien droites ou même ajoutez des poids pour les chevilles.
  • Dans la mesure du possible, entraînez votre équilibre et la force de vos jambes en vous levant et en vous asseyant sans vous appuyer sur vos bras.
  • Portez des chaussures adaptées, sûres et confortables.
  • Adaptez le domicile pour éviter les accidents, au moyen de lampes de sécurité, de tapis sécurisés, de rangement, etc.
  • Installez des monte-escaliers dans les maisons qui nécessitent de monter et de descendre constamment, afin de prévenir l’usure des articulations du genou et d’éviter les douleurs en cas d’arthrose. Aussi, pour préserver la mobilité à domicile lorsque les personnes vieillissent ou en cas de blessure avec immobilisation.

Bien que chaque cas soit différent, les personnes souffrant de problèmes de genou doivent faire les exercices prescrits par leur médecin ou leur physiothérapeute pour renforcer l’articulation, combattre la raideur et maintenir l’amplitude des mouvements. Une gymnastique appropriée vise à soutenir et à protéger le genou, à maintenir les jambes en forme et à améliorer la circulation. La marche et la natation sont des exercices fortement recommandés, mais d’autres sports sont également possibles, pour autant qu’ils ne soient pas à fort impact.